Grenoble

Hypnose

Consultations d’hypnose Ericksonienne à Grenoble

LUCAS BONDUE

praticien en hypnose thérapeutique

Formé à la pratique de l’hypnose thérapeutique à l’Académie pour la recherche et la connaissance en hypnose Éricksonienne à Paris, j’accompagne de nombreuses personnes dans le dépassement de leurs problématiques.

Ma formation est basée sur les principes de l’hypnose Ericksonienne, cependant je peux utiliser différents outils comme la PNL, le RITMO, l’EFT, la visualisation et l’hypnose conversationnelle pour vous accompagner dans la réalisation de vos objectifs. 

Le cabinet d'hypnose

Adresse : 42 bis rue Très-Cloitre 38000 Grenoble

Téléphone : 07 49 06 34 07

Email : contact@grenoble-hypnose.com

Vous voulez arrêter de fumer ?

Découvrez comment l’hypnose peut vous aider à arrêter de fumer !

QUESTIONS FRÉQUENTES :

Non. Vous ne perdez ni votre volonté, ni votre capacité de contrôle sous hypnose. les études en neurosciences ont démontré que notre cerveau possède des « verrous de sécurité » qui nous empêchent de commettre des actes contre nos valeurs, nos envies. D’ailleurs, vous avez la possibilité de mettre fin à l’état hypnotique par vous-mêmes si vous n’êtes pas à l’aise ou n’avez pas envie de continuer à avancer sur votre problématique. Le travail de l’hypnotiseur est celui d’un accompagnant dans votre changement. Il vous suit sur le chemin de votre travail et n’est pas là pour vous manipuler à son profit.

Tout le monde a la capacité de se faire hypnotiser. C’est d’ailleurs un état que l’on expérimente quotidiennement sans l’appeler hypnose. Quand vous êtes absorbé par une lecture, un film ou une musique, quand vous marchez ou conduisez et arrivez à destination sans même avoir fait attention au chemin, pris dans vos pensées… Tous ces états de rêverie, pertes de concentration ou d’absorptions, sont des états hypnotiques à des degrés plus ou moins profonds. En fonction des individus cela peut prendre plus de temps, ou être plus ou moins profond. L’état hypnotique est un apprentissage. Plus vous le pratiquez, plus vous pouvez entrer dans un état profond et bénéfique à votre travail.

Bien qu’un état très profond d’hypnose se nomme « somnambulique », c’est plutôt un état d’hypervigilance, d’éveil à soi-même, qui caractérise ce moment particulier et agréable de transe (nom donné à l’état hypnotique).

L’hypnose Ericksonienne est une technique permissive où le client est actif. Le but n’est pas de s’asseoir et d’attendre que l’hypnotiseur oeuvre. Ici, c’est le client qui travaille sur lui-même, l’hypnotiseur étant un guide. Un peu comme deux personnes sur un tandem. Ils pédalent à l’unisson vers une destination choisie par le premier conducteur qui est accompagné par le second à l’arrière, lui donnant l’impulsion pour s’y rendre.

Il y a autant de façon de se faire hypnotiser qu’il y a d’individus. D’ailleurs, même pour une personne, chaque séance sera différente, en fonction des besoins et envies du client pour atteindre son objectif. Il n’y a pas de bonne ou mauvaise façon de se comporter pendant la séance. Quoiqu’il se passe, tout participe à résoudre la problématique, que l’état soit léger ou profond, qu’il y ait ou pas des mouvements automatiques du corps.

Avez-vous déjà remarqué que vous retiriez votre main d’un objet brûlant avant même de penser consciemment à le faire ?
C’est ce qu’on appelle un mouvement réflexe. La plupart du temps, les réactions du corps se font quasi-systématiquement, de manière inconsciente, avant qu’une réaction consciente n’apparaisse. Ce phénomène se nomme la loi de la demi-seconde.
L’hypnose fait appel à ces réactions, votre conscient laissant plus de place pendant une séance à votre inconscient, votre corps réagit à un autre niveau, permettant de valider le travail qui se fait au même moment.